Marcel Lefebvre » Blog de l’écrivain

Clément Gosselin, personnage historique

Clément

Certains des personnages de La Rebelle et le Yankee ont vraiment exister. Clément Gosselin, le grand amour d’Hélène en est un.
Le grand recruteur de rebelles est né en 1747. Au moment de l’invasion britannique en 1759 Clément avait 12 ans. Il était le plus jeune d’une famille nombreuse vivant à Sainte-Famille sur l’île d’Orléans, paroisse située entre celle de Saint-Pierre à l’Ouest et celle de Saint-François à l’Est. C’était un des lieux utilisés par l’armée de James Wolfe. Clément fut pleinement conscient de la guerre autour de lui et connaissait Montcalm. Clément pris part à l’attaque de la ville de Québec le 31 décembre 1775. Il fut emprisonné pendant un an entre le printemps 1776 et le printemps 1777.
À l’automne 1777, il fut fait prisonnier et fut libéré six mois plus tard au printemps 1778. Au printemps 1778 il rejoint son régiment avec son beau-père Germain Dionne et son frère aîné Louis Gosselin. En octobre 1778, le Congrès établit un plan d’attaque pour prendre le Canada avec les Français. Le 28 novembre 1778 Clément fit un rapport sur l’état de l’armée Britannique au Canada à Washington.À l’été 1779, Clément est avec Moses Hazen pour construire une route d’invasion parallèle au lac Champlain. En 1780 son régiment est envoyé à Albany pour protéger la frontière contre les attaques iroquoises. En juin 1781, Clément est à Fishkill à l’est de la rivière Hudson, juste en dessous de West Point. Son régiment reçoit l’ordre de descendre à Yorktown en Virginie dans le Sud.
Le 13 octobre 1781 Clément est envoyé dans les tranchées où il sera sévèrement blessé à la jambe.
Ceux qui ont lu ou liront La Rebelle et le Yankee verront que toutes ces dates ont été respectées dans l’élaboration du roman.

Écrit par , le 6 décembre 2013, écrire un commentaire


Page couverture du tome 3 en avant-première

Un des grands moments de bonheur pour un auteur, c’est de voir son oeuvre prendre forme concrète dans l’espace littéraire. Aujourd’hui, j’ai reçu l’ébauche de la page couverture du tome 3 Le chant du violon écarlate. L’effet des trois tomes mis côte à côte est très fort. Bravo à l’équipe de Libre Expression.troie couvertures

Écrit par , le 6 novembre 2013, écrire un commentaire


Les rebelles de la Catalogne

image
On n’y peut rien! On traine son bagage d’écrivain dans ses valises. En visite à Barcelone, je me remplis des mystères de la cité magique d’Antoni Gaudi et j’apprends à connaître cette ville extraordinaire en me disant que j’y mettrai en scène un de ces jours quelques chapitre d’un prochain roman. L’histoire de la Catalogne me fascine. La rébellion et la quête de liberté des Catalans ressemblent tellement à celle des descendants de la Nouvelle-France chez nous. Nous avons eu 1837:une révolte populaire ou l’on se battait avec fourches et faucilles; les Catalans se souviennent eux de la guerre des faucheurs (les Segadors), evenement historique dont ils ont fait une chanson d’abord pour en faire plus tard un hymne national qu’ils chantent à tous les 11 septembre,date mémorable de leur échec devant le pouvoir central de Madrid. Décidément,la rébellion et la quête d’indépendance sont avec l’amour humain les grands thèmes de ma démarche d’auteur.

Écrit par , le 9 octobre 2013, écrire un commentaire


Social Widgets powered by AB-WebLog.com.